15 juin 2012

Attaques Répertoriées

L'année dernière j'avais dévoré Le Guide de Survie en Territoire Zombie de Max Brooks (oui, c'est bien le fiston de Mel Brooks) avant de commencer World War Z sur lequel j'ai bloqué, overdose de zombies sûrement, mais que je viens de recommencer. Ces livres sont assez excellents et décrivent de façon crédible les attaques et la façon de survivre face à une invasion de zombies, ces bestioles ni mortes ni vivantes remise sur le devant de la scène de la pop culture ses dernières années (jusqu'à en bouffer parfois jusqu'à l'écoeurement). C'est assez rigolo d'avoir réponse à tout après avoir lu Le Guide de Survie en Territoire Zombie lorsque les gens parlent d'une hypothétique attaque de zombies :D. A noter que l'adaptation cinématographique de Wold War Z doit sortir en 2013.


Bref, en flânant dans un rayon de comics j'ai craqué sur un coup de tête sur Attaques Répertoriées, un comics édité chez Calmann-Levy mettant en image un des dernier chapitre du Guide de Survie en Territoire Zombie qui décrit différentes attaques de zombies répertoriées dans le monde et l'histoire. On démarre avec la toute première en 60 000 avant J.C pour finir aux Etats-Unis en 1993 en passant une attaque en 121 en Calédonie (Ecosse), en 1583 en Sibérie ou encore en 1762 dans les Caraïbes. Toutes les attaques n'y sont pas, seulement les principales (douze pour être précis).

Qui veut du zombie glacé, qui n'en veut ?
Les dessins d'Ibraim Roberson sont fins, en nuance de gris et plutôt réalistes sans être vraiment extraordinaires. Je préfère le style plus stylisé (Captain Répétition !) de Walking Dead. Les zombies sont bien décharnés et certaines scènes sont crues et gores. Malgré tout en voit assez vite le bout. Si les histoires sont bien retranscrite avec toujours cette volonté de crédibilité, elles sont aussi très courtes et ne vont pas chercher très loin. Beaucoup d'illustration, très peu de narration et par conséquent d'implication. Le lecteur est spectateur, point barre.

Elle a un problème de conjonctivite. Sûrement.
Au final ce volume s'adresse aux fans des oeuvres de Max Brooks, ça tombe bien je suis dedans. J'ai passé une chouette moment à lire ce comics mais pour 12.90€ je ne le recommande pas vraiment. Trop court, trop vite lu, trop sommaire, il a tout d'un produit dérivé produit pour surfer sur la vague du succès des bouquins de Max Brooks. Le matériau d'origine est riche et permettait quelque de bien plus fourni que ça. Dommage.

Du zombie communiste, costaud comme un Lada.
Toutes les images appartiennent à Calmann-Lévy, 2010.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire